';

Muriel Persil, Forme végétale, faïence, 2018. 52H X 26Lcm. Muriel PERSIL > Les œuvres de Muriel Persil expriment, au travers de l’idée de la métamorphose, la relation mystérieuse que l’homme entretient avec les autres formes vivantes qui l’entourent. Elles expriment avec émotion toute la beauté et la diversité du vivant. © Muriel Persil. Détail. Muriel VALAT-B D’images en images l’obscur et ses cohortes se défont et filent vers l’éclaircie. Restent les tresses et les lignes qui en cocons ne sont pas rangés mais dressent un immense filet fragile : il n’est là que pour retenir le jour. Jean-Paul Gavard-Perret. La nuit est usée n°10, 2018.Détail. > Naym Ben Amara at work. Work 2, détail. Naym Ben Amara at work. Naym BEN AMARA Il m’a été donné de comprendre que l’émergence d’une forme est incontestablement une sorte de conversation avec elle. © Naym Ben Amara. Détail. > Jérémy LOUVENCOURT
En sélectionnant minutieusement ses supports, faisant même de leur recherche un acte cultuel, Jérémy Louvencourt prépare une tension graphique qui dans la répétition du geste cherche moins à retrouver une origine qu’à se mesurer à sa trace.
© Jérémy Louvencourt, détail.
>
Gilbert Desclaux
En froissant et triturant le papier qu'il recouvre d'acrylique ou plus récemment de pastel, Gilbert Desclaux fait du toucher un matériau dont il extrait les veines et les pliures du temps.
© Gilbert Desclaux, détail.
>
Marielle Degioanni, Desert Face, 2020 Marielle DEGIOANNI > Marielle Degioanni réalise de délicates petites visions intimes et surréelles où le corps féminin s’hybride au règne animal ou végétal.
— Amélie Adamo 2016.
© Marielle Degioanni, Desert Face. Détail.