';
Galerie Lligat Perpignan

Passés Cités

Exposition Collective
Du 29 août au 14 novembre 2020
Entrée Libre de 14h à 19h | 3 place André Grétry Perpignan du mercredi au samedi.
Ouvert les 31.08, 1.09, 7.09, 8.09.
Et tous les jours sur rendez-vous au 12 rue de la Révolution Française Perpignan.
“Passés Cités” • Exposition Collective • Galerie Lligat

 

La nouvelle exposition collective organisée par la Galerie Lligat, « Passés Cités », est construite autour de l’œuvre d’Édouard TRÉMEAU. Né à Theillay en 1936, Édouard TRÉMEAU travaille dans la région lilloise depuis 1963. Il est présent dans les collec- tions publiques en France, entre autres au L.A.M. Musée d’Art Moderne, d’Art Contemporain et d’Art Brut – Lille Métropole à Villeneuve-d’Ascq. Proche de la Figuration Narrative et du Salon de la Jeune Peinture à la fin des années 70, il participe à différents collectifs qui dénoncent « l’enfermement, le sort fait à la femme, la faim, les tortures, le fascisme ordinaire, le racisme » [1]. Hanté par la violence de l’Histoire qu’il couple à l’Histoire de l’Art, Édouard TRÉMEAU peint en confrontation avec le temps « biopolitique ». Cependant chaque tableau convoque une technique picturale exigeante. Considéré par Édouard TRÉMEAU comme « un grand tout », son geste fait de chacune de ses œuvres un monde en soi, même quand elles sont élaborées à partir d’un fragment photographique qui selon le peintre rapporte un coin du réel, telle une entame exploratoire.
À partir d’une sélection de toiles qui rendent compte des grandes thématiques d’Édouard TRÉMEAU – la ruine, la solitude, l’enfermement, Berlin, Beyrouth – qui est rejoint ici par des artistes qu’il côtoya à Lille dans les années 80 comme CRÉPY, JANSENS ou avec lesquels des points de contact peuvent être pensés [DESCLAUX, LOUVENCOURT], « Passés Cités » présente différentes pratiques innervées par le questionnement du temps. Il s’agit d’observer comment l’engagement de l’Histoire et de la mémoire — d’un lieu, d’une forme, d’une matière, d’un geste, d’un évènement, d’une œuvre — provoque, au-delà de la réflexivité, un régime d’intrication qui permet de penser le contemporain.

1. Francis Parent, Raymond Perrot, Le salon de la jeune peinture, une histoire 1950 -1983, Editions Patou, 2016, p.184.

 

→ Télécharger le flyer de l’exposition